Le yoga chaud, pas un «vrai» sport… vraiment?

08 février 2018 | Le yoga chaud, pas un «vrai» sport… vraiment? par Marjolaine Faucher

Vraiment. Mais dans le sens qu’un sport à proprement dit est une discipline qui implique la compétition. Or, cette valeur différencie le yoga des autres sports : l’objectif premier du yoga est d’unir le corps et le mental à travers la respiration, dans un esprit de compassion et de non-jugement.


Il n’en demeure pas moins que le yoga chaud apporte une multitude de bienfaits: ceux reliés à la chaleur, et évidemment, ceux reliés au yoga en général… qui sont beaucoup plus grands que ce que l’on peut imaginer.

Une de nos clientes les a expérimentés rapidement, soit après seulement deux mois de pratique.

Je vous présente Myriam, 30 ans, Québec – ou comme elle le dirait «Madame Tout-le-Monde», car elle représente une jeune adulte typique de grandeur et poids moyens; qui travaille dans un bureau de 9 à 5, du lundi au vendredi; ne se considère ni comme une athlète ni comme une “couch potato”; a un chien qu’elle promène tous les jours, pas d’enfants… et une montre intelligente qui traque ses progrès.

«Ma motivation initiale de pratiquer le yoga était de m’entraîner, prendre soin de ma silhouette tout en gagnant en souplesse, mais surtout d’avoir une meilleure gestion de mon stress.»  Bref, être mieux dans sa peau et dans sa tête.

Elle commence le yoga chaud début septembre dernier, alternant entre des classes de 60 minutes et de Bikram, de 3 à 5 par semaine. Et les résultats l’ont tellement épatée qu’elle nous les a partagés. (Notons ici que le yoga chaud est son activité physique principale avec la marche, donc elle a pu clairement distinguer ses résultats par rapport à ses habitudes antérieures.)

Fréquence cardiaque au repos, poids, dépense calorique & bien-être

En 10 séances, sa fréquence cardiaque au repos a diminué de presque 10 battements minute. C’est ÉNORME! En somme, son cœur travaille moins fort au repos pour maintenir son métabolisme de base, signe d’une meilleure capacité cardio-vasculaire… et d’une meilleure réponse au stress! Myriam est déjà comblée. Elle continue sa pratique, et réalise également qu’elle se sent différente dans ses vêtements.

«J’ai réalisé que j’ai plus conscience de mon appétit réel, de mes besoins en nourriture. J’ai vu que je diminuais mes portions à la longue… sans effort, car ça venait naturellement.»

C’est ainsi qu’en deux mois de pratique assidue, elle aura perdu 8 livres. Cela équivaut à une livre par semaine, le rythme recommandé par les professionnels de la santé pour une perte de poids saine. Et trois mois plus tard, ses progrès continuent, avec un 8 livres additionnelles de perdues. Ces résultats sont entre autres reliés à la dépense énergétique.

Le Bikram yoga, de par son intensité, sa durée de 90 minutes et ses postures répétées deux fois, est le plus efficace : c’est impressionnant de voir que Myriam a dépensé 333 calories dans une classe de yoga chaud 60 minutes et 647 calories dans une classe de Bikram! Évidemment, les effets varient d’une personne à l’autre selon une multitude de facteurs, comme l’âge, le sexe, la forme physique, le métabolisme et l’effort fourni.
Mais ce n’est pas tout. Pour Myriam, cette découverte est une révélation.

«J’adore la “vibe” du yoga et du centre, le fait qu’il n’y a pas de compétition, que ce soit axé sur le bien-être et le respect du rythme de chacun… j’aime le focus que ça m’apporte mentalement, apprendre à être dans le moment présent.»

C’est ainsi qu’armée de sa montre intelligente, elle reste motivée face à de tels résultats… et aussi grâce à la petite service fraîche à la fin des cours, nous confie-t-elle.

Finalement, Myriam aura trouvé une activité physique qui lui apporte du plaisir.

«On a chaud et on fournit des efforts intenses, mais l’étirement fait du bien et les moments de repos et de méditation entre les postures nous permettent de ressentir les bienfaits du yoga, d’assurer une détente totale. Je n’ai jamais retrouvé cette sensation de plaisir et de relaxation dans aucun sport. On ne se sent jamais aussi bien qu’après une séance de yoga chaud. »

Et honnêtement, je ne peux pas la contredire là-dessus.